Carcassonne dans les magazines de bande dessinée

     Les visiteurs ont bravé le froid et la neige pour venir à la douzième bourse aux bandes dessinées de Carcassonne. On a pu y découvrir outre des albums récents, de nombreux magazines anciens dont les plus anciens dataient des années 1930. On pouvait y voir notamment des exemplaires de la Semaine de Suzette (1905-1960) où fut publié Bécassine. Christophe Chambault organisateur de la bourse exposait pour sa part de nombreux Comics américains. Cela est l’occasion de rappeler que l’essentiel de la production de bande dessinée a été publiée sous forme de magazines. Selon Max Giovannangeli, l’un des exposants, depuis le début du XXe siècle c’est sans doute plus d’un millier de titres qui ont été publiés en français, certains éphémères, d’autres existants encore comme le Journal de Spirou.

Pilote, n° 228, 5 mars 1964, p. 24-25. Diorama dessiné par Henri Dimpre. (Cliquer sur l'image pour l'afficher en grand)

Pilote, n° 228, 5 mars 1964, p. 24-25. Diorama dessiné par Henri Dimpre. (Cliquer sur l’image pour l’afficher en grand)

     Ces magazines ne publiaient pas que des planches de bande dessinée. Une part notable était constituée d’articles souvent illustrés. Dans cette production considérable on peut donc retrouver des articles qui concernent Carcassonne. Max Giovannangeli en a retrouvé un dans un recueil du magazine Pilote qu’il exposait. Ce magazine, créé notamment par Goscinny, Uderzo et Charlier et qui vit la création d’Astérix, publiait dans chaque numéro une double page didactique illustrée intitulée Pilotorama. Le numéro 228 du 5 mars 1964 était consacré à la Cité de Carcassonne.

Pilote n° 228, 5 mars 1964, p. 23. Article écrit par Henri Dimpre. (Cliquer sur l'image pour la voir en grand).

Pilote n° 228, 5 mars 1964, p. 23. Article écrit par Henri Dimpre. (Cliquer sur l’image pour la voir en grand).

     Ce Pilotorama a été écrit et dessiné par Henri Dimpre (1907-1971), connu notamment pour avoir illustré de nombreux manuels d’histoire et des couvertures de romans pour enfants. Il a certainement influencé Jacques Martin, le père d’Alix et de Jhen. La première page présente l’histoire de la Cité de Carcassonne, qualifiée de robuste, fière et réputée imprenable. Elle est suivie d’une double page occupant le centre du magazine et pouvant donc être détachée facilement pour être affichée. On y voit une reconstitution de la Cité telle qu’elle devait se présenter au milieu du XIVe siècle. Au premier plan figurent des guerriers romains, wisigoths, arabes, francs, français et anglais illustrant les différentes périodes historiques de la ville de l’Antiquité à la fin du Moyen Âge. Des acteurs de l’histoire de la ville apparaissent sous forme de vignettes incrustées dans l’image tels que les rois saint Louis et Philippe-le-Hardi représentés sous forme de statue ou Simon de Montfort représenté par son sceau. D’autres vignettes, inspirées des dessins de Viollet-le-Duc présentent des coupes et plans des tours et des remparts, ainsi que le plan du siège mené par Trencavel en 1240.

La visite de François Ier à la Cité en 1533, imaginée par Albert Robida, dans Le trésor de Carcassonne, 1926.

La visite de François Ier à la porte Narbonnaise de la Cité  en 1533, imaginée par Albert Robida, dans Le trésor de Carcassonne, 1926.

Détail de l'enceinte de Carcassonne dessiné par Viollet-le-Duc.

Détail de l’enceinte de Carcassonne dessiné par Viollet-le-Duc. On y reconnait les portes à linteau soutenu par deux corbeaux qui ont servi de modèle à la couverture de Fripounet et Marisette.

   Depuis le milieu du XIXe siècle les dessins de Viollet-le-Duc ont en effet servi à forger, à travers les représentations de Carcassonne, une image idéale et stéréotypée du Moyen Âge, reprise par de nombreux illustrateurs tels que Robida (voir ci-dessus). Aussi il n’est pas étonnant de retrouver dans nombre d’illustrations et de bandes dessinées voulant représenter le monde médiéval des éléments empruntés consciemment ou non à la Cité. Nous en avons déjà parlé dans l’article Carcassonne dans la bande dessinée. C’est ainsi que Charles Peytavie a repéré une intéressante couverture de Fripounet et Marisette, un magazine publié de 1943 à 1993.

"Les faux bucherons bondirent hors des fagots". Couverture de Fripounet et Marisette, n° 31, dimanche 31 juillet 1960. (Cliquer sur l'image pour la voir en plus grand)

« Les faux bucherons bondirent hors des fagots ». Couverture de Fripounet et Marisette, n° 31, dimanche 31 juillet 1960. Comparer avec l’image ci-contre (Cliquer sur l’image pour l’agrandir)

     La couverture du n° 31, 1960 de  Fripounet et Marisette  est une libre recomposition d’éléments empruntés à différentes parties de la Cité. La tour de l’arrière-plan possède la silhouette de la porte Narbonnaise. Le chemin de ronde sur encorbellement, les créneaux percés d’archères, les portes dont le linteau est soutenu par deux corbeaux, tous ces détails sont caractéristiques de l’architecture royale de la seconde moitié du XIIIe et du début du XIVe. Des caractéristiques  que l’on retrouve dans les châteaux dit cathares et surtout à la Cité de Carcassonne.

     C’est dans ce même magazine que Jean-Claude Mézières qui se fera connaître plus tard pour sa série Valérian et Laureline, publie une planche intitulée « Sous le signe de Dame Carcasse ». Le titre semble indiquer que l’histoire est centrée sur l’héroïne de la Cité dont le buste orne la porte Narbonnaise. Malheureusement la référence de cette planche, publiée dans la bibliographie du dessinateur est erronée (n° 27, 1957). Et je suis toujours à sa recherche. Avis aux amateurs.

Quelques échos de la Bourse aux BD 2013 de Carcassonne dans la presse :

Quelques autres manifestations autour de la BD à retenir :

  • 11 avril 2013 (date à confirmer) au lycée Jules Fil de Carcassonne: présentation publique de la BD La mine oubliée réalisée par les élèves de la classe de 1ère ST2S1 sous la direction du dessinateur Yigaël Coquel et du professeur d’histoire géographie Gauthier Langlois avec le concours de l’Association Livre et lecture en Languedoc-Roussillon.
  • 27 et 28 avril 2013 : 9e Rencontres autour de la BD à Gruissan (Aude).
  • 18 et 19 mai 2013 : 18e Festival de BD de Sérignan (Hérault).
  • 31 août et 1er septembre 2013 : 15e festival Jetez l’encre à Fabrègues (Hérault).
Publicités
Cet article, publié dans Bande dessinée, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s