Une nouvelle BD évoquant le catharisme : l’Histoire de France pour les nuls

histoire-france-nuls-bd-volume-3-croisades-templiersb     Les éditions Fisrt publient une adaptation en BD de l’ouvrage de  Jean-Joseph Julaud, l’Histoire de France pour les nuls. Le tome III de cette série, scénarisé par  Laurent Queyssi et dessiné par Gabriele Parma a été publié en novembre 2012. Il s’intitule Des croisades aux Templiers et consacre notamment sept pages au catharisme et à la croisade des Albigeois. Si on peut louer cet effort, la précédente Histoire de France en bande dessinée, publiée par les éditions Larousse dans les années 1970 n’ayant consacré à la croisade des Albigeois qu’une case, on est surpris du peu de rigueur historique de cette BD. Ce d’autant que l’ouvrage se veut didactique et que l’auteur se dit historien.  Le texte contient beaucoup d’approximations dont ne citerons que deux à titre d’exemple. Les auteurs font croire que le mot parfait est utilisé par les cathares, alors que ce mot n’est utilisé à cette époque que par l’Église catholique. Ils font de Simon de Montfort le seul chef de la croisade des Albigeois et ce dès le début de la croisade alors qu’il n’en devient le chef qu’après la prise de Carcassonne et partage cette fonction avec le légat Arnaud Amaury.

Simon de Montfort dessiné par Gabriele Parma. Contrairement à une représentation qui s’est imposée au XIXe siècle, Simon de Montfort n’était sans doute pas barbu. Sur ses sceaux, tout comme le comte de Toulouse et nombre de chevaliers contemporains, il est représenté imberbe. Outre la mode, il y avait sans doute des raisons pratiques. Passer un haubert de mailles même doublé de tissu à l’intérieur ne devait pas être très pratique : la barbe pouvant s’accrocher aux mailles. C’est pourquoi ce sont surtout ceux qui ne combattent pas ou plus qui sont représentés barbus.

Simon de Montfort dessiné par Gabriele Parma.
Le dessinateur a représenté le chef croisé avec un corselet, une protection qui n’apparait qu’à la fin du Moyen Âge et barbu alors qu’il était imberbe. En effet, contrairement à une représentation qui s’est imposée au XIXe siècle, Simon de Montfort n’était sans doute pas barbu. Sur ses sceaux, tout comme le comte de Toulouse et nombre de chevaliers contemporains, il est représenté imberbe. Outre la mode, il y avait sans doute des raisons pratiques. Passer un haubert de mailles même doublé de tissu à l’intérieur ne devait pas être très pratique : la barbe pouvant s’accrocher aux mailles. C’est pourquoi ce sont surtout ceux qui ne combattent pas ou plus qui sont représentés barbus.

     Pour ce qui est du dessin si le style du dessinateur n’est pas en cause, les reconstitutions historiques sont souvent très fantaisistes. Manifestement l’équipe n’a pas fait l’effort de se documenter sérieusement. Au total cette BD est surtout une médiocre chronologie illustrée. Pourtant des auteurs qui ne sont pas des historiens ont fait beaucoup mieux. On peut citer par  exemple Jacques Ferrandez, François Bourgeon ou Pellerin qui ont su s’imprégner de la documentation et s’entourer du conseil de spécialistes pour réaliser des œuvres d’excellente qualité tant sur le plan historique qu’artistique.

Une vue fantaisiste du siège de Béziers en 1209. La silhouette de la cathédrale correspond à son aspect gothique (elle a été reconstruite suite à sa destruction en 1209). Les remparts sont dotés de mâchicoulis disproportionnés et inexistants à cette époque. Le fleuve Orb qui baigne la ville de ce côté a disparu.

Une vue fantaisiste du siège de Béziers en 1209 par Gabriele Parma.
La silhouette de la cathédrale correspond à son aspect gothique (elle a été reconstruite suite à sa destruction en 1209). Les remparts sont dotés de mâchicoulis disproportionnés et inexistants à cette époque. Le fleuve Orb qui baigne la ville de ce côté a disparu etc.

Pour en savoir plus :

Advertisements
Cet article, publié dans Bande dessinée, Compte-rendu, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Une nouvelle BD évoquant le catharisme : l’Histoire de France pour les nuls

  1. azimutdu66 dit :

    A reblogué ceci sur Le camping-car en gestion locative and commented:
    L’histoire de la prise de Carcassonne et le siège de Béziers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s