Conférence : promenade dans la toponymie occitane

Dame Carcas en amazone. Frontispice de l'Histoire de Carcassonne de Guillaume Besse, 1645.

Dame Carcas en amazone. Frontispice de l’Histoire de Carcassonne de Guillaume Besse, 1645.

De Dame Carcas à la région Septimanie, promenade dans la toponymie occitane
De Dòna Carcas a la region Septimania, una passejada dins la toponimia occitana

Conférence de Gauthier Langlois, Palairac (Aude), samedi 1er juin 2013.

     Il était une fois une princesse qui s’appelait Dame Carcas et qui donna son nom à la ville de Carcassonne… À travers cette légende apparait la nécessité pour les hommes de nommer leur territoire et d’expliquer l’origine des noms de lieux. La légende évoque les trois sens du mot toponymie : l’activité de nommer les lieux, l’ensemble des noms de lieux, et la science qui étudie ces noms.

     Très tôt les hommes ont nommé leur territoire pour mieux se le représenter ou mieux se localiser. Ainsi sont nés les noms de lieu ou toponymes qui forment un véritable patrimoine immatériel de l’Humanité. Les toponymes sont porteurs d’une histoire qui témoigne des différents peuples et langues qui les ont formés et utilisés. Ils sont également porteurs d’une identité, parfois polémique. En témoigne la tentative de rebaptiser la région Languedoc-Roussillon en Septimanie ou les débats judiciaires à propos des panneaux bilingues français occitan.

     Très tôt des hommes ont cherché à expliquer les toponymes en leur inventant des étymologies fantaisistes et de véritables légendes. C’est ainsi que des auteurs de l’Antiquité attribuent l’origine des Pyrénées à l’héroïne Pyrène. Des romans épiques occitans font venir Carcassonne de l’héroïne Dame Carcas et Maraussan, quartier de Narbonne, d’une « mare au sang » résultant d’une bataille sanglante.

     Au XIXe siècle la toponymie devient une science centrée sur l’origine, la signification, et l’évolution des noms de lieux. Depuis ses enjeux et méthodes se sont diversifiées.

     Gauthier Langlois évoquera les enjeux et méthodes de la toponymie dans l’espace occitan à travers de nombreuses légendes et histoires locales.

 total_festum_2013_banniere_494px_01-0a3d8-31e45

     Cette conférence se tiendra à 17 heures dans le cadre des festivités Total Festum 2013 organisées à Palairac. Entrée libre et gratuite.

     Cette manifestation sera suivie d’un repas sous barnum à partir de 19 h 30 (15€ réservation obligatoire 04 68 48 13 50 avant le 27 mai ) animé par le groupe d’aici d’aila, et, à la nuit, spectacle (voix video violoncelle) : Un cheval hennit quelque part textes de Joseph Delteil, par Fabienne Gay et Franck Cantereau de la compagnie Fondrière Fabuleuse de Foudre en Fusion, en commun chants polyphoniques Oc avec des convives issus des stages de La mal coiffée.

Advertisements
Cet article, publié dans Conférence, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s