Invasions de Hongrois à Carcassonne

PetitJournal1898

     Une invasion de Hongrois à Carcassonne. C’est le titre racoleur de l’image choisie en dos de couverture pour le supplément hebdomadaire illustré du Petit journal, publié le Dimanche 18 décembre 1898.

     Au dos l’image est accompagnée du texte suivant :

     La belle cité si curieuse de Carcassonne a frémi ces jours passés ; elle s’est crue revenue aux jours terribles de Simon de Montfort. Une invasion véritable s’est abattue au pied de ses remparts. Près de quatre cents Tziganes hongrois conduisant de nombreuses roulottes et une considérable quantité de chevaux, sont arrivés sans crier gare. La population s’est émue et a confié ses craintes à la gendarmerie. Cette dernière a signifié aux Hongrois d’avoir à déguerpir. Aucun incident fâcheux n’est résulté de cette injonction et l’ordre règne à Carcassonne.

     La scène se situe au pied de la porte d’Aude, à l’Ouest de la Cité. Le dessinateur s’est attaché à rendre la scène pittoresque et presque exotique notamment par les costumes aux couleurs bariolées. Les deux montreurs d’ours et l’homme qui porte un singe au premier plan indiquent que ces tziganes vivent en partie des spectacles qu’ils donnent. Le dessin se démarque du commentaire qui est hostile aux Tziganes. La scène n’inspire aucune crainte ni aucun sentiment d’invasion.

     Les couleurs des roulottes et l’animation créée par les bêtes et les hommes  au premier plan contrastent avec le second plan dominé par la Cité, imposante mais grise et sans vie. A gauche on reconnait le château comtal et l’enceinte extérieure dans leur état antérieur à leur restauration : les remparts ont perdu leur créneaux, la tour Pinte possède encore un toit en pente douce, la partie supérieure des donjons n’a pas encore été restituée. Sur cette portion des remparts seule la tour de la Justice a déjà été restaurée. En revanche la restauration est achevée à l’extrême droite : le toit de la tour du petit Canissou et les créneaux de l’enceinte ont été restitués. L’état d’avancement des travaux de restauration correspond à la période 1874-1892, ce qui prouve que le dessinateur a restitué le décor d’après une photographie qui avait au moins six ans à la date de réalisation du dessin. Cette méthode de travail explique les quelques erreurs que l’on peut observer : notamment la dénivellation entre la Cité et la plaine qui est dans réalité plus importante ; les toits des tours du petit Canissou et de la Justice qui sont d’une couleur rouge évoquant la tuile alors que Viollet-le-Duc a couvert ces toits d’ardoise.

     Malgré ces erreurs et à défaut d’avoir retrouvé la photographie ayant inspiré le dessin, cette image est précieuse: elle nous montre la Cité sous un angle rare dans son état antérieur à la fin des restaurations. Le commentaire qui accompagne l’image nous montre aussi la xénophobie dont sont victimes les Tziganes, une xénophobie qui remonte à la fin du Moyen Âge mais qui existe toujours.

  • Source : Le Petit journal. Supplément illustré. Dimanche 18 décembre 1898. En ligne sur Gallica.
Publicités
Cet article, publié dans Article d'histoire, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Invasions de Hongrois à Carcassonne

  1. Alain dit :

    Il existe aux archives départementales de l’Aude une série de photographies sur cet évènement.

  2. constance pressoirs dit :

    j’aime cette image des hongrois a la base de la cité cela donne l’impression qu’ils la protège

    • cros dit :

      j’aime cette image des hongrois a la base de la cité cela donne l’impression qu’ils la j’aime cette image des hongrois a la base de la cité cela donne l’impression qu’ils la protègent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s