Pour le classement de la légende de Dame Carcas au patrimoine de l’Humanité

     J’avais évoqué l’année dernière dans l’article intitulé Quelques réflexions pour le projet grand site de Carcassonne la possibilité de classer la Légende de Dame Carcas au patrimoine culturel immatériel de l’Humanité de l’UNESCO. Les élections municipales sont l’occasion de revenir sur ce sujet à destination des élus et citoyens de Carcassonne.

Un mythe fondateur de Carcassonne toujours vivant

Carnaval : le mariage de Dòna Carcàs et de Loís Bastida, 11 mars 2000, sur la place Carnot (photo : Michel Sawas, Le Magazine du Carcassonnais et de l’Ouest audois, n° 16, mars 2010).

Carnaval : le mariage de Dòna Carcàs et de Loís Bastida, 11 mars 2000, sur la place Carnot (photo : Michel Sawas, Le Magazine du Carcassonnais et de l’Ouest audois, n° 16, mars 2010).

     La Légende Dame Carcas évoque les origines de la ville de Carcassonne. Elle dérive d’une ou plusieurs chansons de gestes disparues centrées sur le siège de Carcassonne par Charlemagne et ses compagnons Olivier et Roland. La fresque conservée dans le château comtal de Carcassonne en est une représentation. De ces chansons de gestes disparues il ne reste plus que des fragments ou des allusions, notamment dans la Chanson de Roland, et diverses versions issues de tradition orale et mises par écrit à partir du XVIe siècle.

     C’est au XVIe siècle justement, sans doute à l’occasion du passage de la reine de Navarre Marguerite d’Angoulême en 1538, qu’est réalisé le buste qui orne la porte de la Cité et qui est devenu l’emblème de la ville. Depuis cette époque les représentations de la Légende et de son héroïne se sont multipliées sous toutes les formes: poupées, cartes postales, tableaux, pièces de théâtre, carnaval… La Légende, toujours vivante, fait régulièrement l’objet de nombreuses usages actuels : politique, identitaires, récréatifs…

Dame Carcas

     Célèbre dans toute l’Europe et même l’Afrique du Nord depuis le Moyen Âge, la Légende de Dame Carcas a fait l’objet de nombreuses adaptations locales, principalement dans les villes situées sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle telles que les Baux-de-Provence, Narbonne, Lourdes dans le sud de la France, Monsato au Portugal.

Un patrimoine immatériel de l’Humanité

     L’originalité, la richesse et le caractère vivant de la Légende peut permettre de monter un dossier de classement de la Légende au patrimoine culturel immatériel de l’humanité de L’UNESCO. Selon l’UNESCO ce patrimoine comprend « les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel ». Les représentations de la Légende, notamment la fête de Dame Carcas, les récits fait par des conteurs, son utilisation identitaire et sociale répondent parfaitement à la définition de l’UNESCO.

     La légende satisfait en outre aux quatre principaux critères de classement : ses caractères « traditionnel, contemporain et vivant à la fois » ; « inclusif :  des expressions de notre patrimoine culturel immatériel peuvent être similaires à celles pratiquées par d’autres ; « représentatif » et « fondé sur les communautés ».

     Sur ces critères ont notamment été inscrits sur la liste du patrimoine immatériel les Géants et dragons processionnels de Belgique et de France.  Cet ensemble comprend en particulier les légendes et traditions autour de la Tarasque de Tarascon en Provence.

     Pour mieux réussir la demande de classement pourrait se faire autour d’un réseau de lieux partageant le même thème et des traditions similaires, à l’instar de l’exemple des Géants et Dragons :

  • Légendes et traditions autour de l’épopée carolingienne. Ce réseau pourrait regrouper de très nombreuses localités d’Europe occidentale. Il convient donc de restreindre le champ géographique ou thématique. On peut centrer sur les seules traditions  liées à la Reconquista, ce qui permettrait d’y inclure les nombreuses fêtes espagnoles et pyrénéennes de Christianos i moros  dont beaucoup s’inspirent de la chanson de geste Fierabras, elle même inspirée par la légende du siège de Carcassonne. On peut aussi centrer sur les seules légendes et traditions languedociennes. avec, dans l’Aude Carcassonne, Narbonne, Trèbes, Capendu, Barbaira, Lagrasse…, dans l’Hérault Saint-Guilhem-le-Désert et Béziers etc.
carte de localisation des récits et légendes du "stratagème du cochon"

Carte de localisation des récits et légendes du « stratagème du cochon »

  • Légendes et traditions de villes et châteaux assiégées. Le thème fédérateur est constitué par les stratagèmes employés par Dame Carcas comme l’emploi de mannequins pour faire croire à une armée nombreuse ou l’envoi de nourriture à l’ennemi pour faire croire que la ville est bien ravitaillée. Ce thème pourrait regrouper jusqu’à une cinquantaine de villes et châteaux du bassin méditerranéen. Parmi ceux-ci on pourrait sélectionner les lieux qui possèdent encore une tradition vivante et/ou qui font intervenir une héroïne féminine.
Carte de localisation des légendes de siège avec une héroïne. Une répartition méridionale

Carte de localisation des légendes de siège avec une héroïne. Une répartition méridionale

Intérêt culturel et économique du classement

     Le classement est un moyen de mobiliser les acteurs institutionnels, économiques, associatifs autour d’un projet commun. Sur le plan scientifique et culturel il s’agit de poursuivre l’inventaire des traditions orales et écrites, de les comparer, de les valoriser. Sur le plan économique le classement permet un surcroit de notoriété et une valorisation économique des produits et services en rapport avec la Légende.

Moyens

     La publication de mon étude Dame Carcas, une légende épique occitane, serait l’un des moyens de contribuer au dossier de demande de classement. La demande doit être pilotée par la ville de Carcassonne en partenariat avec d’autres villes et acteurs. Et en attendant le résultat des élections municipales, je vous invite à voter pour ou contre ce projet de classement. Vos voix permettrons d’interpeller plus efficacement les élus sur ce sujet. Vos commentaires seront également les bienvenus.

Pour en savoir plus :

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Légende, Réflexions, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pour le classement de la légende de Dame Carcas au patrimoine de l’Humanité

  1. Franc Bardou dit :

    Franc Bardou 6m

    Merci, Gauthier, pour tes précieux articles.

    Dans celui-ci, je trouve très intéressantes les deux cartes qui montrent quel point le récit type de Dame Carcas est visiblement occitan entre autre et surtout, mais également non-français, bien qu’Européen. Autrement dit, foi de Dame Carcas, les Occitans ne sont pas français et n’ont pas à l’être. Mais ça, je le savais déjà.

    Amistats a ta dóna e a tu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s