Une nouvelle hypothèse sur le nom antique et l’économie de Sigean/Pech Maho au Ve siècle av. J.C.

L'oppidum de Pech Maho vu par Claude Pelet, Gauthier Langlois et Dominique Baudreu. L'Aude dans l'Histoire, éditions Aldacom, 2006.

L’oppidum de Pech Maho vu par Claude Pelet, Gauthier Langlois et Dominique Baudreu. L’Aude dans l’Histoire, éditions Aldacom, 2006.

     Dans un article qui vient de paraître María José Pena, professeur émérite à l’université autonome de Barcelone, réexamine les découvertes de tablettes de plomb antiques écrites en grec trouvées dans les ruines de la ville grecque d’Emporion (actuellement Empúries en Catalogne) et les ruines du comptoir indigène de Pech-Maho (Sigean, Aude). Ces tablettes datant du Ve siècle avant J.C. sont des documents commerciaux qui attestent des échanges entre le littoral ibère et la Grèce ionienne. Une des tablette de Pech Maho fait référence à la ville d’ Εμπόριον (Emporion) tandis que l’une de celles trouvées à Emporion fait référence à un comptoir nommé Σαιγάνθη (Saiganthé). Ce lieu était jusque-là identifié, de façon non convaincante, à la ville de Sagonte, située au nord de Valencia. L’auteur, faisant le rapprochement avec les formes médiévales du nom du Sigean (Segianum / Segan) propose de voir dans le toponyme Σαιγάνθη la transcription en grec ionien du nom ibère de l’oppidum connu actuellement sous le nom de Pech-Maho.

     L’oppidum est détruit à la fin du IIIe siècle av. J.C., [probablement pendant les guerres puniques et peut-être en représailles du soutien de ses habitants à Hannibal.] Mais son toponyme se serait perpétré pour désigner le nouveau site d’habitat connu sous le nom de Sigean.

     L’auteur suggère également que l’économie dominante de Pech Maho reposait sur le commerce du sel.

rea_116María José Pena, « Quelques réflexions sur les plombs inscrits d’Emporion et de Pech Maho. Pech Maho était-il un comptoir du sel ? », Revue des études anciennes, tome 116, n° 1, 2014, pp. 3-21.

Voir aussi :

  • Jean Pouilloux, Michel Lejeune, « Une transaction commerciale ionienne au Ve siècle à Pech Maho », Comptes rendus des séances de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, année 1988, volume, 132, n° 3, pp. 526-536, en ligne sur Persée.
  • Les travaux de l’archéologue Éric Gailledrat sur Pech Maho, en ligne sur le site HAL.
  • « Un contrat de l’âge du Fer », mis en ligne sur le site Aude à la culture en avril 2015.
Advertisements
Cet article, publié dans Compte-rendu, Toponymie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une nouvelle hypothèse sur le nom antique et l’économie de Sigean/Pech Maho au Ve siècle av. J.C.

  1. Franc Bardou dit :

    Excellent ! Merci Gauthier !

    Franc

    >

  2. Angèlique dit :

    merci Gauthier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s