Un plafond mudéjar découvert à Lagrasse

Un fragment de plafond peint de style mudéjar du XIVe siècle aux armes des Roquenégade, des Duèze et des Fargues découvert à Lagrasse.

     Né dans la péninsule ibérique l’art mudéjar est, dans son sens le plus large, le mariage des arts du nord chrétien avec ceux du sud arabo-musulman. Ce que l’on sait peu c’est que cet art est présent également hors des royaumes ibériques, en Occitanie. Si quelques édifices ou décors telles que les coupoles des églises de L’Hôpital-Saint-Blaise et Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), construites au XIIe siècle et le plafond de l’auvent du Capitole (Toulouse), peint en 1610, sont connus depuis longtemps, ces oeuvres étaient considérées comme des manifestations isolées de l’art mudéjar. Des découvertes récentes montrent que l’influence mudéjare est présente dans de nombreux édifices occitans et notamment des décors gothiques du Languedoc méditerranéen. En atteste notamment le fragment de plafond peint découvert à Lagrasse, qui fait l’objet d’une communication présentée ci-dessous :

Fragment de plafond peint après nettoyage

Communication présentée par Jean-Pierre Sarret, Gauthier Langlois et Julien Foltran dans le cadre des séances mensuelles de la Société d’études scientifiques de l’Aude samedi 15 décembre 2018 à 14h30 Carcassonne, auditorium de la chapelle des Jésuites

     Dans le premier tiers du XIVe siècle un notable de Lagrasse décore le plafond de sa maison dans un style à la mode, mêlant influences françaises et hispano-mauresques. De ce décor subsiste une grande planche, peinte d’une alternance d’écus et de rosaces ou rouelles inscrits dans des entrelacs géométriques. Les écus figurent le réseau social du propriétaire. On y retrouve les armoiries d’hommes influents de la région : le pape Jean XXII (Jacques Duèze), un parent de l’archevêque de Narbonne Bernard de Fargues et le sénéchal Bertrand de Roquenégade, un intime de la famille royale. Ce décor est un témoignage sur l’influence de l’art mudéjar en terre audoise, sur le mode de vie des élites aristocratiques occitanes, sur le dynamisme artistique et économique de la ville de Lagrasse et de la région peu avant la Guerre de Cent Ans.

     Cette communication sera suivie à 15:30 de celle de Rodrigue Tréton : Le traité de Corbeil-Barcelone (1258). Contexte et enjeux de la mise en place de la frontière franco-aragonaise. Ces communications seront publiées dans le tome CXVIII, 2018, du Bulletin de la Société d’études scientifiques de l’Aude, à paraître au printemps 2019.

     La communication sur le fragment de plafond peint sera complétée en 2019 par une communication sur les Roquenégade, commanditaires du plafond, présentée par Gauthier Langlois : Bertrand de Roquenégade, un grand officier de la couronne au service des derniers capétiens directs. Le 16 février 2019 à 14h30, Carcassonne, auditorium de la chapelle des Jésuites.

Pour en savoir plus :

 

->

Publicités
Cet article, publié dans Conférence, est tagué , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s