Autour de l’industrie de la pipe et de la tabatière. Innovations et échanges dans la tournerie entre l’Est des Pyrénées et le Jura (XIXe- début XXe siècle)

Extrait d’un catalogue d’une maison de commerce jurassienne vers 1800, catalogue ramené dans l’Aude par la famille Verguet

Conférence dans le cadre des séances mensuelles de la Société d’études scientifiques de l’Aude
Samedi 18 janvier 2020 -15h30
Auditorium de la Chapelle des Jésuites, rue des Études à Carcassonne

Papier à entête de l’usine Monneret-Bès à Belvianes (Aude), 1921.
 

Résumé : La fabrication de petits objets de tabletterie, de tournerie et boissellerie a longtemps constitué un revenu complémentaire des paysans des montagnes. Au XIXe siècle, avec le passage de l’artisanat à l’industrie, le Jura a pris une position dominante dans la fabrication des peignes, des jouets ou des pipes. Mais une telle activité a existé aussi dans les Pyrénées où des jurassiens sont établis dès le milieu du XIXe siècle. En 1857 l’arrivée du chemin dans l’Aude et l’invention de la pipe de bruyère dans les Corbières vont dynamiser cette industrie et renforcer ses liens avec celle du Jura.

Cet article, publié dans Conférence, est tagué , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s