Autour de la BD Notre Mère la Guerre

Une remarquable exposition sur 14-18 qui ravira tous les amateurs de BD ou d’Histoire

      Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre Mondiale, les Archives départementales de l’Aude ont réalisé, avec la collaboration de l’Association On a marché sur la bulle, une exposition autour de l’œuvre de Kris et Maël, Notre mère la guerre.

     Le 24 février, après avoir exposé leur travail à 130 collégiens du département (voir la Dépêche du Midi du 26 février 2015 et photos d’Emanuela Bura), le dessinateur Maël et le scénariste Kris ont animé une conférence dans laquelle ils ont présenté leurs sources historiques et leur méthode de travail.

Maël et Kris dans l'exposition.  (Photo : Alain Estieu - Archives départementales de l'Aude).

Maël et Kris au milieu de l’exposition.
(Photo : Alain Estieu – Archives départementales de l’Aude).

Un travail rigoureux

Couv_211457     Notre Mère la Guerre est une bande dessinée publiée en quatre tomes entre 2009 et 2012. Elle mêle histoire de guerre et intrigue policière autour de la découverte de l’assassinat de plusieurs femmes sur le front.

     C’est le souvenir d’une visite à Verdun lorsqu’il était adolescent et la lecture des carnets du tonnelier audois Louis Barthas qui ont donné à Kris l’envie de traiter en BD la Première Guerre Mondiale. Ces carnets, édités par l’historien audois  Rémy Cazals, est l’une des nombreuses sources d’inspiration des auteurs. C’est autour d’une anecdote rapportée par le tonnelier, la présence d’une section de jeunes délinquants sur le front, qu’ils ont tissé une partie de leur histoire. Le nom d’un des héros, Peyrac, est également un hommage à Louis Barthas qui était originaire de Peyriac-Minervois. Lors de la conférence Kris et Maël ont présenté un petit aperçu de leurs sources d’inspirations abondantes et diversifiées. Grâce  à cette documentation parfaitement assimilée, les auteurs ont réalisé une histoire qui fait preuve d’une grande rigueur historique et d’une grande sensibilité. La directrice des Archives de l’Aude, Sylvie Caucanas, et l’historien Alexandre Lafon, ont souligné la richesse et le caractère remarquable de cette œuvre.

     Au total, cette bande dessinée dresse un tableau très juste et très complet de la façon dont des hommes et des femmes ont vécu cette guerre. L’intrigue passionnante est de plus servie par un dessin à l’aquarelle de toute beauté.

     A noter qu’une adaptation de la série, réalisée par Olivier Marchal, est en court de tournage.

ChroniquesUn prolongement : les Chroniques de Notre Mère la Guerre

     Le succès remporté par cette série, désormais disponible en intégrale, auprès des bédéphiles comme des historiens, est à l’origine d’un prolongement intitulé les Chroniques de Notre Mère la Guerre. Dans ce volume les auteurs présent la genèse de la série, leurs sources d’inspirations et rendent hommage, à travers à plusieurs nouvelles en BD, à cinq acteurs  de cette guerre dont Charles Péguy, Louis Barthas et l’Anglaise Vera Brittain. On trouvera sur le site de la Mission du centenaire de la guerre de 14-18 plusieurs extraits de ce volume, dont les esquisses et les sept planches de l’hommage au tonnelier audois Louis Barthas, dessiné par Hardoc.

Un extrait de l'hommage en BD à Louis Barthas dessiné par Hadoc sur un scénario de Kriss.

Un extrait de l’hommage en BD à Louis Barthas dessiné par Hardoc sur un scénario de Kriss.

L’exposition aux Archives départementales de l’Aude

L'exposition.  (Photo : Alain Estieu - Archives départementales de l'Aude).

L’exposition.
(Photo : Alain Estieu – Archives départementales de l’Aude).

     L’exposition et le catalogue qui l’accompagne présentent les auteurs, la genèse de la série et la façon dont les auteurs se sont appropriés la documentation pour reconstituer la vie au front, pour restituer la violence, la camaraderie et la place des femmes. Les panneaux d’expositions sont accompagnés de nombreux dessins originaux de Maël et de nombreux objets et documents originaux tels que les fameux carnets de Louis Barthas. L’exposition permet donc une véritable confrontation entre la BD et ses sources, et de voir toutes les étapes et techniques de la réalisation de cette BD.

Dedicace

Dédicace de Maël et Kris sur le catalogue de l’exposition

     L’exposition est visible aux Archives départementales de l’Aude à Carcassonne du 24 février au 3 avril 2015 du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 h 30 et le vendredi de 8 h 30 à 16 h 30. Le Catalogue de l’exposition (dont la couverture est ci-dessous) est en vente sur place ou par correspondance auprès des Archives départementales.

NotreMereLaGuerreCouv Pour en savoir plus :

Publicités
Cet article, publié dans Bande dessinée, Compte-rendu, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s